Entretien avec Brahim Zaibat

Acrobaticsports : Bonjour Brahim, merci de nous recevoir dans ta salle, le Pleyel City Beast.
Brahim Zaibat : Bonjour, enchanté, merci à vous d’être venus.

AS : Tu es l’un des meilleurs danseurs du monde, tu as commencé à six ans, comment t’es-tu retrouvé dans cette voie ?
BZ : C’est tout simple, un soir j’ai vu des jeunes de mon quartier (qui d’habitude ne faisaient pas grand-chose) dans l’émission « Graine de star ». Ils dansaient, et quand j’ai vu ce qu’ils étaient capables de faire, j’ai tout de suite dit à ma mère : « c’est ça que j’ai envie de faire ! » Je suis allé les rencontrer à la MJC où ils s’entraînaient et c’est comme ça que j’ai commencé la danse.

AS : Comment en es-tu arrivé à un tel niveau de danse et d’acrobatie ?
BZ : Depuis que j’ai commencé à danser j’ai aussi fait beaucoup d’acrobatie. Depuis tout petit je kiffais de voir des gens faire des saltos, je me suis donc entraîné, je me suis tordu tous les os pour essayer de faire des acrobaties (rires)

brahim-et-la-team-france-3brahim-et-la-team-france-4

AS : Quels ont été les meilleurs moments de ta carrière ?
BZ : Pour commencer ce serait le premier championnat du monde qu’on a remporté par équipe en 2003. C’est un très gros souvenir parce que c’était la première fois qu’on dansait devant plus de dix mille personnes, et on a remporté le titre devant vingt-cinq pays. C’est quelque chose de très fort pour nous, c’est un des très bons moments de ma carrière. Après il y en a plein d’autres… des spectacles, des voyages, des tournées etc… mais ma carrière n’est pas finie donc j’espère encore avoir de bons moments à l’avenir.

AS : Nous sommes dans ta salle « Pleyel City Beast », comment t’est venue l’idée de créer une salle de sports ?
BZ : C‘est tout simple. Depuis le début nous n’avons jamais eu de salle pour nous entraîner, on faisait ça dans la rue, on a toujours rêvé d’avoir une salle. J’ai habité New York pendant quatre ans, et j’ai eu la chance d’ouvrir une salle avec des amis là-bas, parce que des personnes nous avaient donné un bâtiment… Oui ça peut arriver à New York que des gens te donnent des bâtiments, mais ils les reprennent juste après, donc on a ouvert une salle et malheureusement on a dû leur rendre ! Mais l’idée était présente, et quand je suis rentré en France je me suis dit qu’il fallait que j’en ouvre une parce qu’il n’y avait pas de salle de ce genre, donc dès mon retour des Etats-Unis j’ai travaillé pour ouvrir cette salle ici.plaquette-pcb

AS : Quel est ton objectif avec cette salle ?
BZ : L’objectif premier est de former «  des petits monstres », comme on dit chez moi. C’est sûr qu’après j’aimerais en ouvrir dans d’autres villes, pour faire partager tous ces sports à tout le monde, car je pense qu’il y a beaucoup de jeunes talents qui ne sont pas encore au courant de ce qu’ils peuvent faire, ils ont juste à entrer dans une salle comme ça pour essayer ces disciplines afin de trouver leur voie. C’est vraiment ce que j’ai envie de faire.

AS : Parmi toutes tes casquettes tu es aussi chorégraphe, parle nous de ton show «  Rock it all tour »
BZ : (Sourire) A mes heures perdues je suis chorégraphe… En fait « Rock it all tour » c’est un show que j’ai monté juste après Danse avec les Stars. Comme j’avais fini l’émission, je ne voulais pas laisser mon public sans rien, donc j’ai fait une petite suite avec ce spectacle qui a été mis en scène par Yaman Okur, et dont nous avons fait la chorégraphie ensemble. En fait la chorégraphie j’en fais depuis tout le temps. Au début avec mon groupe « Pockemon Crew » on montait nos chorégraphies entre nous, chacun amenait sa touche, et par la suite on a fait des spectacles en théâtre qui duraient une heure/une heure et quart, où là on apportait des tableaux etc… La chorégraphie s’est imposée d’elle-même. Un jour Roberto Ciurléo le producteur de « Robin des bois » et en ce moment des « 3 Mousquetaires » est venu me voir pour me demander si je serais prêt à chorégraphier une comédie musicale en France… Je lui ai dit que ce serait avec plaisir ! Et c’est à partir de ce travail-là qu’est venu mon titre de chorégraphe. Mais bon, à la base, je préfère encore danser. Je suis encore jeune, j’ai toujours envie de danser, j’irai chorégraphier quand je serai un peu plus âgé.

AS : En parlant des « 3 Mousquetaires », tu joues le rôle d’Athos, comment cela se passe pour toi ?
BZ : Pour moi c’est super ! C’est un projet que j’attendais depuis très longtemps, car dès la fin de « Robin des Bois » on était parti sur une recherche de spectacle avec les mêmes producteurs. Là, on y est ! Fin septembre on a fait la première, et nous en sommes au trente-quatrième show et franchement cela se passe super bien, l’équipe est magnifique, les acteurs et les danseurs sont extraordinaires ! Donc je ne peux pas me plaindre, je suis dans un projet qui est tout simplement magnifique et qui est au goût du jour avec le « Un pour tous, tous pour un », on est tous complices et heureux d’être sur scène ensembles.

Photos LDD - Exclusif - Brahim Zaibat (Athos), Olivier Dion (D'Artagnan) et Damien Sargue (Aramis) - Générale de la comédie musicale "Les 3 mousquetaires" au Palais des Sports à Paris le 7 octobre 2016. © Coadic Guirec - Cyril Moreau / Bestimage No web en Suisse / Belgique

AS : Tu as d’autres projets en tête ?
BZ : Oui bien sûr j’ai toujours des projets, mais je ne veux pas en faire trop en même temps, car je risque de tout mélanger. Pour le moment je suis à fond sur la salle et le spectacle les 3 Mousquetaires et je pense par la suite me lancer dans l’acting. J’ai reçu des scripts, je suis en train de les lire, oui mes projets ce serait de passer à l’acting plus tard…

AS : Comment tu fais justement pour tout gérer en même temps ?
BZ : Je ne gère pas tout tout seul, je fais le gros du travail et après je délègue auprès de personnes compétentes car sinon je n’y arriverais pas.

AS : Merci beaucoup Brahim pour ton accueil.
BZ : Merci à vous d’être venus.

logo-pcb

Un grand merci à toute l’équipe du Pleyel City Beast pour leur accueil, merci à Sarah qui nous a permis d’organiser la rencontre entre Brahim et les membres de l’équipe de France de Trampoline, Marine, Joëlle, Redha et Sébastien.

Photos LDD - Exclusif - David Ban (Porthos), Olivier Dion (D'Artagnan), Brahim Zaibat (Athos) et Damien Sargue (Aramis) - Rendez-vous au Palais des Sports de Paris avec la troupe des 3 Mousquetaires le 29 août 2016. A partir du 29 septembre 2016 au Palais des Sports de Paris. © Cyril Moreau / Bestimage No Web No blog pour Belgique et Suisse

Photos LDD - Exclusif - Brahim Zaibat (Athos), Damien Sargue (Aramis), Olivier Dion (D'Artagnan) et David Ban (Porthos) - Spectacle Les 3 Mousquetaires au Palais des Sports à Paris le 29 août 2016. A partir du 29 septembre 2016 au Palais des Sports de Paris. © Cyril Moreau / Bestimage No Web No blog pour Belgique et Suisse